Pour enseigner le numérique à l’école

Le numérique fait partie de nos vies. Tous nos jeunes s’expriment via le numérique : téléphones portables, réseaux sociaux sur internet, …. à un point tel que le numérique devrait presque être considéré comme un apprentissage élémentaire au même titre que l’écriture et la parole ! Ceci permettrait d’éviter les dérives liées à un auto-apprentissage du numérique dès la plus tendre enfance !

Un premier pas, tardif (mais mieux vaut tard que jamais), qu’il convient de signaler positivement, est la création (« dès 2020 » (sic !)) d’un CAPES d’informatique.

La France a une longue expérience en matière d’enseignement de l’Informatique dans l’enseignement secondaire général, mais celui-ci a fluctué depuis les années quatre-vingts. Une option informatique en terminale avait été créée dès 1981, entraînant, sept ans plus tard, l’apparition d’une épreuve officielle au baccalauréat. Le parcours, dans les collèges et les lycées, d’une option Informatique longtemps restée dans le giron des professeurs de mathématiques, a été mouvementé : supprimée en 1992, rétablie en 1995, à nouveau supprimée en 1998, elle a longtemps témoigné de la difficulté pour les chercheurs et chercheuses, et ingénieurs en sciences du numérique de faire reconnaître leur domaine comme une discipline à part entière.

La création de ce certificat professoral accompagne l’apparition d’une nouvelle discipline au lycée, intitulée “Numérique et science informatique”, mise en œuvre par la réforme du lycée. Plus de la moitié des lycées de France accueilleront la nouvelle discipline en 2020, créant ainsi un besoin de 1500 postes. Dans un premier temps, ces postes seront couverts, selon le ministre, “par des professeurs qui suivent des formations continues pendant les mois qui viennent pour être prêts pour l’année prochaine ” avant l’arrivée des professeurs titulaires du CAPES.

La structuration de l’enseignement numérique favorisera l’approfondissement de la culture numérique, le développement du sens logique des élèves, par exemple grâce à la programmation, et une connexion plus grande entre les savoirs numériques et les autres savoirs. Elle permettra aussi de créer des vocations chez les jeunes, particulièrement chez les jeunes femmes, qui ne représentent encore aujourd’hui qu’un tiers des salariés du secteur et 27% des effectifs des écoles d’ingénieurs.

https://talentsdunumerique.com/actu-informatique/metier-professeur-dinformatique-au-lycee

https://www.letudiant.fr/educpros/actualite/le-capes-informatique-en-2020-une-reconnaissance-et-des-defis.html

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *