« PIA européen » : un label plus que des euros !

Voulant relancer les investissements en Europe mais aussi marquer son territoire, la nouvelle commission Juncker a identifié 2000 projets « d’investissement public » pour 1 300 Md€ ! La commission s’est « concentrée sur des projets dans les principaux domaines porteurs de croissance : la connaissance, l’innovation et l’économie numérique, l’union de l’énergie, les infrastructures de transport, les infrastructures sociales et les ressources naturelles et l’environnement. Mais faut-il réellement en attendre des € sonnants et trébuchants, malgré les présentations faites et relayées dans les médias ?… Euros, euros de singe ou simple label ?

Après avoir interrogé les États, le récent rapport de la « task force » de l’UE sur les investissements recense environ 2 000 projets équivalent à près de 1 300 Md€ d’investissements potentiels, dont des projets pour plus de 500 Md€ qui pourraient être mis en œuvre au cours des trois prochaines années. La France a ainsi proposé 31 projets dont 6 dans le secteur de la R&D, 4 dans celui des TIC ainsi qu’un gros projet (chiffré à 8,6 Md€) dans le secteur des transports pour l’aménagement d’un programme de métro automatique permettant, entre autres, de relier le plateau de Saclay (Essonne) aux gares parisiennes, voir plus bas.

La commission considère que l’identification de ces projets est une première étape vers la création d’une réserve novatrice et transparente de projets dans lesquels il est possible d’investir. Cette mesure est essentielle pour rétablir la confiance et encourager les investisseurs à investir et à développer les compétences en Europe. Le manque d’informations crédibles et transparentes sur les projets constitue actuellement un obstacle majeur aux investissements. Il s’agit donc pour la commission de fournir une réserve de projets fiables pour rétablir la confiance des investisseurs et dégager des investissements du secteur privé afin de compléter le financement provenant des États membres et de l’UE.

Mais… les financements européens ne seront pas des subventions, mais principalement des prêts. Et si le Plan d’investissement pour l’Europe est destiné à mobiliser 315 Md€ d’investissements publics et privés dans l’économie réelle au cours des trois prochaines années, les 315 Md€ annoncés sont une projection : l’UE accorde 21 Md€ et la Commission table sur un effet de levier multiplicateur de 15. Remarquons simplement que, dans le même temps, la réalité de la mise en œuvre du PIA français (PIA 1 et PIA 2 pour 46,6 Md€ dont 32 Md€ déjà engagés et 9 Md€ déjà payés) conduit à un effet de levier compris entre 1 pour 1 et 2 pour 1, loin des 15 pour 1 espérés par la Commission !

Mais… tout projet identifié par la task force devra être évalué de manière approfondie avant de pouvoir bénéficier d’un financement. Et… il n’y a pas d’engagement financier automatique de la part de la Commission européenne ou de la BEI pour des projets recensés par la task force et ceux-ci ne peuvent pas prétendre à un accès préférentiel à des fonds nationaux ou européens.

Alors, plutôt que d’espérer avoir des financements réels, il conviendra de plutôt considérer qu’un projet rentrant dans le cadre de ce qui pourrait être qualifié de « PIA européen » obtiendrait ainsi un simple label de l’UE, lui permettant (peut-être) d’être prioritaire lorsque des financements privés ou publics (régionaux, nationaux ou européens) seront effectivement disponibles.

http://www.eib.org/infocentre/press/releases/all/2014/2014-277-investment-offensive-for-europe-eu-task-force-identifies-2-000-potential-projects-worth-eur1-3-trillion.htm

Projets de la France en R&D, TIC et concernant l’aménagement du plateau de Saclay :

Secteur Nom du projet Coût d’investissement
total (Md€)
Investissement en
2015 – 2017 (Md€)
Connaissance et économie numérique SISME
Programme : Smart Innovation for SMEs
0,9 Md€ (expérimentation sur 3 ans) en France. 0,9 Md€ en
France.
Connaissance et économie numérique European technological
Partnership institutes
2 Mds€ sur
10 ans
0,4 Md€
Connaissance et économie numérique Soutien aux investissements dans les usines pilotes
de nouvelle
génération, notamment sur les technologies clés
15 Md€ 15 Md€
Connaissance et économie numérique Filières européennes de
Composants critiques
1 Md€ UE. 1 Md€ UE.
Connaissance et économie numérique Fonds de fonds
paneuropéen
de capital-risque (cf. annexe)
5 Md€ UE
pour initier la mise en œuvre du fonds (apport en capital)
5 Md€ UE
pour initier la mise en
œuvre du fonds (apport
en capital)
Connaissance et économie numérique Création de Campus
Universitaires européens
équipés pour et en pointe de la révolution numérique
0,9 Md€ en
France.
0,9 Md€ en
France.
Économie digitale et de la connaissance E-éducation 24 Md€ UE 6 Md€ UE
Connaissance et économie numérique Investissement dans le
Développement de la filière
industrielle
européenne des thérapies géniques
0,4 Md€ UE. 0,3 Md€ UE.
Connaissance et économie numérique Usine du futur :
diffusion du
numérique dans les PME
1 Md€ en
France.
1 Md€ en
France.
Connaissance et économie numérique Équipement numérique des hôpitaux
– territoires de soins
numériques
0,4 Md€
en
France.
0,3 Md€ en
France.
Transport Grand Paris Express et Eole 8,6 Md€ 4,2 Md€

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire