Panorama de l’électricité renouvelable en France

L’énergie électrique a la caractérisque de devoir être consommée au moment où elle est produite. Ceci est un inconvénient pour les énergies dites renouvelables qui nécessite en général des dispositifs de stockage sous une forme ou une autre.

Un état des lieux détaillé des principales filières de production d’électricité de source renouvelable, tant à l’échelle régionale que nationale est publié annuellement par un groupement RTE, SER, Enedis, ADEeF pour accompagner le déploiement des énergies renouvelables et suivre au plus près la transition énergétique.

Toutes les informations y sont mises en regard des ambitions retenues par la France aux horizons 2018 et 2023 pour chaque source de production d’électricité renouvelable.

42 % des capacités de production d’énergies renouvelables sont d’origine solaire ou éolienne

Les filières éolienne et solaire contribuent à hauteur de 95 % à la croissance des énergies renouvelables électriques en année glissante. Sur le premier trimestre, 97 % des capacités EnR installées appartenaient à l’une de ces deux filières. Au 30 septembre 2017, la puissance des parcs éolien et solaire dépasse 20 GW.

Avec près de 25,5 GW installés en France, la filière hydraulique, la première des énergies électriques de source renouvelable, demeure stable. Le parc de production d’électricité à partir des bioénergies s’élève pour sa part à 1,9 GW.

Toutes filières confondues, la croissance du parc de production d’énergies renouvelables atteint près de 2,3 GW sur un an, ce qui porte sa puissance à 47,5 GW au 30 septembre 2017.

Les réseaux de transport et de distribution sont au cœur de la transition énergétique

 

Pour répondre à l’engagement d’atteindre 40 % de production d’électricité de source renouvelable en 2030, les réseaux de transport et de distribution continuent d’évoluer. L’objectif est d’accueillir les nouvelles installations de production d’électricité, qui se caractérisent par leur nombre, leur disparité de taille et de répartition, et une production variable pour ce qui concerne l’éolien et le solaire, tout en garantissant la sécurité et la sûreté du système électrique.

Moyen de mutualisation de ces ressources à l’échelle nationale, les réseaux permettent d’optimiser leur utilisation et sont un facteur important de solidarité entre les régions.

<https://ww4.eudonet.com/V7/datas/4179A291109910AA109A10A610B71089108E108C10931096291109910AA109A10A610B71089108E108C10931096/Annexes/PANORAMA%2009-17-WEB.PDF>

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire