Numérique et environnement : 2 transitions à faire converger

Numérique et environnement : 2 transitions à faire converger. Tel est le sujet d’un rapport, Faire de la transition numérique un accélérateur de la transition écologique, récemment publié par l’Iddri.

S’il est clair que la digitalisation des sociétés ouvre de nouvelles opportunités pour le développement durable, et de nouveaux risques, les acteurs publics et privés de l’innovation numérique ont tendance à surestimer ces apports, considérant que le numérique est dématérialisé et démocratique par essence. Les acteurs de l’écologie sont quant à eux sceptiques sur les impacts du numérique, mettant en avant son empreinte écologique et les multiples effets rebonds qui sont associés à son utilisation.

Dans ce cadre, l’Iddri conduit des études de cas sur l’économie collaborative, le financement participatif, le crowdsourcing urbain, les nouveaux services de mobilité et la gouvernance de la ville numérique « réelle » afin d’en tirer des recommandations politiques à l’échelle de la France et de l’Union européenne.

Ce Livre Blanc n’entend pas faire la synthèse de toutes les propositions existantes, mais a vocation à lancer le débat sur les mesures les plus appropriées, à susciter des contre-propositions et des propositions complémentaires, à nourrir la réflexion des pouvoirs publics.

Selon la manière dont les nouveaux produits et services portés par le numérique seront conçus par les innovateurs, utilisés par les citoyens et régulés par les pouvoirs publics, la transition numérique facilitera ou au contraire rendra plus difficile la transition écologique. Ainsi, par exemple, l’autonomisation des véhicules conduira à la division par deux ou au contraire au doublement de la consommation d’énergie dans le domaine de la mobilité. L’avenir n’est pas écrit, mais il s’écrit aujourd’hui. Et les pouvoirs publics – nationaux comme locaux – ont un rôle à jouer.

Ce Livre Blanc propose 26 mesures organiser selon 4 chantiers.

Citons quelques mesures proposées pour chaque chantier

Réduire l’empreinte écologique du numérique

Utiliser le numérique pour mieux concevoir les politiques écologiques

 Soutenir l’innovation numérique en faveur de l’écologie Mobiliser le potentiel des données au service de la transition écologique

https://www.iddri.org/sites/default/files/PDF/Publications/Catalogue%20Iddri/Rapport/livre%20blanc%20numérique%20écologie.pdf

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *