Les demandes de brevets à l’INPI baissent de 2,1 %. Primauté au secteur automobile en France et aux TIC aux USA.

Les demandes de brevets à l’INPI baissent de 2,1 %.

En 2014, 16 533 demandes de brevets ont été déposées à l’Inpi soit une baisse de 2,1 % par rapport à 2013 selon le palmarès 2014 publié par l’INPI (demandes déposées entre le 1er juillet 2012 et le 30 juin 2013).

Le top 10 est le même et les principaux groupes industriels français restent présents parmi les 20 premiers déposants, accompagnés par trois organismes de recherche (CEA, CNRS, IFPEN) et trois entreprises étrangères.

logo_inpi

C’est toujours le secteur automobile qui a la primauté. Avec 1 063 demandes de brevet publiées, PSA Peugeot Citroën reste en tête du classement devant Safran et le CEA mais accuse une baisse de 23 % par rapport à 2013 (1 378 demandes). Par ailleurs, le groupe Renault se maintient en 4ème place avec 529 demandes, suivi par Valeo avec 473 demandes, confirmant la primauté du secteur automobile en ce qui concerne le nombre de brevets déposés.

Parmi les 20 premiers déposants, le groupe Arkema remonte de la 21ème à la 17ème place, passant de 96 à 123 demandes publiées (+28 %) et Michelin, passe de la 14ème à la 12ème place (197 demandes). La baisse la plus importante concerne Schneider Electric (-31 %) qui passe du 16ème au 19ème rang suivi par STmicroelectronics (-27 %) qui est désormais 14ème, soit deux places de moins qu’en 2013. Total (21ème avec 85 demandes) et Alstom (22ème, 82 demandes) sortent du top 20.

La première université classée est celle de Lyon-I Claude Bernard, 24ème avec 59 demandes de brevet déposées devant l’université de Montpellier-II, 50ème avec 28 demandes.

Les organismes de recherche sont bien représentés dans ce palmarès parmi les 20 premiers le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives à la 6ème place (643 demandes publiées), le CNRS à la 10ème place (565 demandes publiées) et l’IFP Energies Nouvelles à la 20ème place (193 demandes publiées).

Notons les 8 nouveaux entrants dans le top 50 des déposants :

  • Roquette Frères : 26ème avec 46 demandes publiées ;
  • Plastic Omnium : 30ème avec 44 demandes ;
  • Albéa Group : 37ème avec 38 demandes ;
  • Inra : 39ème avec 35 demandes ;
  • SNCF : 45ème avec 31 demandes ;
  • Nexans : 45ème avec 31 demandes ;
  • Technip France : 48ème 30 demandes ;
  • Université Montpellier-II : 50ème avec 28 demandes.

Le palmarès 2014 met ainsi en évidence une concentration toujours forte des dépôts de brevet : les 20 premiers déposants représentent 40 % des demandes de brevet publiées contre 42 % en 2013.

Top 20 du palmarès de l’Inpi des déposants de brevets en 2014 :

Rang 2013 Rang 2014 Nom du déposant Demandes 2014 Demandes 2013 % d’évolution
1 1 PSA PEUGEOT CITROËN 1 063 1 378 – 23 %
2 2 SAFRAN 717 645 11 %
3 3 CEA 643 625 3 %
4 4 RENAULT 529 543 – 3 %
5 5 VALÉO 473 494 – 4 %
6 6 L’ORÉAL 415 453 – 8 %
7 7 CNRS 409 408 0 %
8 8 AIRBUS 369 372 – 1 %
9 9 ROBERT BOSCH GMBH 327 347 – 6 %
10 10 THALES 302 284 6 %
11 11 ORANGE 217 245 – 11 %
14 12 MICHELIN 197 173 14 %
13 13 IFP ÉNERGIES NOUVELLES 191 188 2 %
12 14 STMICROÉLECTRONICS 161 221 – 27 %
17 15 SAINT GOBAIN 139 143 -3 %
18 16 SEB 124 118 5 %
21 17 ARKEMA 123 96 28 %
15 18 AIR LIQUIDE 120 163 – 26 %
16 19 SCHNEIDER ELECTRIC 110 160 -31 %
22 20 CONTINENTAL 86 81 6 %

Primauté au secteur automobile en France et aux TIC aux USA.

Au delà de cette analyse franco-française, il est intéressant de s’intéresser à ce qui se passe mondialement, en particulier outre-Atlantique où ce n’est pas le secteur automobile qui a la primauté, mais … le secteur des technologies de l’information et de la communication ! Hasard !!

IFI CLAIMS Patent Services, société spécialisée dans les bases de données de brevets à valeur ajoutée, a publié un palmarès des déposants de brevets selon le nombre de brevets délivrés par l’Office américain (USPTO) en 2014. Ces résultats ont été consolidés par groupes.
 IBM occupe à nouveau la première place en 2014. Sa progression est de 10,6% par rapport à l’année précédente (7 534 contre 6 809 en 2013).

Tous les premiers de ce palmarès sont dans les technologies de l’information et de la communication. Le marché américain est, dans ce domaine tout particulièrement, le marché de référence.
 Dans les 10 premiers de ce palmarès, on observe une présence forte des entreprises asiatiques. On trouve quatre entreprises japonaises (Canon, Sony, Toshiba, Panasonic), deux entreprises coréennes (Samsung, à la deuxième place et LG Electronics).

Après IBM, Microsoft reste la deuxième entreprise américaine (2 829 brevets délivrés en 2014 contre 2 660 en 2013).
 La première entreprise européenne n’apparaît qu’à la 18ème place. Il s’agit de Telefonaktiebolaget Ericsson avec 1 537 brevets délivrés en 2014.

La première entreprise française est Alcatel-Lucent (53ème – 699 brevets délivrés), suivi par le CNRS (73ème – 470 brevets), le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (84ème – 412 brevets), STMicroelectronics SA (91ème – 390 brevets délivrés), Thomson Licensing SA (106ème – 348 brevets), l’Oréal SA (120ème – 305 brevets), Airbus Operations SAS (134ème – 278 brevets), Thalès (205ème – 180 brevets), SNECMA (206ème – 179 brevets) et Sanofi (271ème – 133 brevets).

http://www.inpi.fr/fr/l-inpi/data-room/data-a-la-une.html

http://www.inpi.fr/fileadmin/mediatheque/pdf/Actualites/Dossier_complet_Palmares_deposants_2014.pdf

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire