Les 9 solutions industrielles françaises prennent la suite des 34 plans.

Les 9 solutions industrielles françaises (plus la numérisation du processus industriel) prennent, pour 3,4 Md€, la suite des 34 plans pour une nouvelle France industrielle.

Emmanuel Macron a annoncé le 18 mai le déblocage de 3,4 milliards d’euros d’investissements publics supplémentaires pour la construction de la Nouvelle France industrielle, un projet lancé par son prédécesseur Arnaud Montebourg et qu’il a réformé.

Le ministre de l’Economie a présenté sa vision de ce programme qui portait lors de son lancement en septembre 2013 sur 34 projets allant du véhicule autonome au supercalculateur en passant par le satellite à propulsion électrique.

Il a été décidé dans une nouvelle phase de les rendre plus lisibles, plus en phase avec les attentes des consommateurs et de les tourner vers l’international, dit le ministère, qui les a regroupés en neuf solutions regroupant produits et services avec un accent mis sur la numérisation du processus industriel.

L’alimentation intelligente, la ville durable, la mobilité écologique, les transports de demain, les nouvelles ressources, la médecine du futur, l’économie des données, les objets intelligents et la confiance numérique sont ces 9 solutions.

La nouvelle phase qui commence permettra un investissement de 3,4 milliards d’investissement public. 1,4 milliard a déjà été investi depuis 2013, permettant de déclencher 1,5 milliard d’investissement privé en faveur de potentiels leaders mondiaux.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

2 pensées sur “Les 9 solutions industrielles françaises prennent la suite des 34 plans.

  1. Pour ceux qui sont intéressés, voici la liste des chefs de projet des neuf « solutions industrielles ».
    Il faut aussi noter que trois plans sont sortis de la dynamique, pour être repris dans un autre cadre : e-éducation, drones civils, et énergies renouvelables. Le plan « usine du futur », devenu « industrie du futur », devient la « matrice » de la nouvelle politique industrielle. Il sera animé par l’Alliance pour l’industrie du futur, co-présidée par Frédéric Sanchez, président du directoire de Fives, et Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes.

    Nouvelles ressources
    • Antoine Frérot, PDG de Veolia ;
    • Pascal Barthélémy, DG adjoint de l’IFPEN.
    Ville durable
    • Jean-Louis Chaussade, DG de Suez Environnement Company ;
    • Christophe Chevillion, DG d’Environnement SA ;
    • Dominique Maillard, président de RTE ;
    • Franck Mathis, PDG de Mathis SA ;
    • Jacques Pestre, DG adjoint de Saint-Gobain distribution bâtiment France (Point P) ;
    • Marcel Torrents, président du directoire de Delta Core ;
    • Dominique Weber, PDG de Weber industries.
    Mobilité écologique
    • Florence Lambert, DG du CEA-Liten ;
    • Gilles Le Borgne, directeur de la R&D de PSA ;
    • Gaspar Gascon-Abellan, directeur de la R&D de Renault ;
    • Carlos Ghosn, PDG de Renault ;
    • Francis Vuibert, préfet hors-cadre.
    Transports de demain
    • Philippe Berterottière, PDG de GTT (Gaz Transport & Technigaz) ;
    • Jean Botti, directeur technique d’Airbus ;
    • Jean-Pierre Poimboeuf, ex-président du Gican ;
    • Henri Poupart-Lafarge, DG d’Alstom Transports ;
    • André Soulage, DG adjoint du pôle Pégase.
    Médecine du futur
    • André-Michel Ballester, PDG de Sorin Group ;
    • André Choulika, CEO de Cellectis ;
    • Mireille Faugères, ancienne directrice générale de l’AP-HP ;
    • Sacha Loiseau, PDG de Mauna Kea Technologies ;
    • Christian Nibourel, PDG de Accenture France et Benelux.
    Économie des données
    • François Bourdoncle, président de FBCie ;
    • Thierry Breton, PDG d’Atos ;
    • Paul Hermelin, PDG de Cap Gemini ;
    • Octave Klaba, PDG d’OVH ;
    • Gérard Roucairol, Teratec.
    Objets intelligents
    • Bruno Bonnell, président de Robolution Capital ;
    • Eric Carreel, PDG de Withings ;
    • Yves Dubief, président de l’Union des industries textiles ;
    • Vincent Marcatté, président du pôle Images & Réseaux, directeur de l’innovation d’Orange Labs ;
    • Olivier Piou, PDG de Gemalto.
    Confiance numérique
    • Éric Bantégnie, PDG d’Esterel Technologies ;
    • Philippe Keryer, directeur stratégie et innovation d’Alcatel-Lucent ;
    • Jean-Yves Le Gall, président du Cnes ;
    • Laurent Malier, directeur de la R&D de STMicroelectronics ;
    • Guillaume Poupard, DG de l’Anssi.
    Alimentation intelligente
    • Jean-Philippe Girard, PDG d’Eurogerm, président de l’Ania.

  2. Après les 34 plans qui deviennent les 9 solutions, les 7 ambitions stratégiques seront désormais 8… François Hollande, président de la République, a en effet annoncé la création d’une « huitième ambition stratégique dédiée à la sécurité collective et la protection contre les attaques malveillantes » sur une recommandation de la commission « innovation 2030 », présidée par Anne Lauvergeon.

Laisser un commentaire