L’appel à projets « Instituts Convergences » est lancé

Manuel Valls l’avait souhaité, le CGI et l’ANR l’ont fait.

C’est lors de la présentation officielle de la SNR le 14 décembre dernier que Manuel Valls avait déclaré que le programme d’investissements d’avenir permettra aussi de soutenir les échanges accrus entre les disciplines, grâce à l’action « Instituts Convergences » que nous avons voulu lancer : des centres qui intègreront les sciences dites « dures », le numérique, les sciences humaines et sociales, le monde socio-économique, et développeront des formations d’excellence. Voir aussi http://science-innovation-developpement.com/des-instituts-de-convergences-des-reseaux-thematiques-et-des-bourses-french-tech/.

L’ANR vient de publier sur son site l’appel à projets correspondant, nouvel action du PIA2, dont l’ambition est d’initier une nouvelle démarche visant à structurer quelques centres rassemblant des forces scientifiques pluridisciplinaires de grande ampleur et de forte visibilité pour mieux répondre à des enjeux majeurs, à la croisée des défis sociétaux et économiques et des questionnements de la communauté scientifique.

Les projets d’«Instituts Convergences» devront réunir les trois conditions suivantes :

  • rassembler, dans un partenariat organisé en un lieu donné, des compétences de recherche diversifiées visant à produire des savoirs nouveaux par la mobilisation conjointe de différentes compétences disciplinaires ;
  • développer, en lien avec ces recherches interdisciplinaires, des formations d’excellence innovantes aux niveaux master et doctorat, en formation initiale comme en formation continue ;
  • déployer dans la durée une dynamique de structuration autour de l’enjeu principal du centre, appuyée sur une ambition scientifique de haut niveau international, sur une véritable stratégie d’emploi scientifique et sur une gouvernance simple et efficace.

La date limite de soumission est le 21 avril 2016 à 11h (heure de Paris).

Dans la présentation du contexte, l’ANR précise que la recherche pluridisciplinaire s’est développée dans des centres de recherche dédiés qui se saisissent d’un défi sociétal global ou qui choisissent de confronter des disciplines diverses dans l’espoir de faire émerger des résultats de recherche en rupture avec la dynamique strictement disciplinaire, en citant comme exemples en particulier le Media Lab du MIT et l’Oxford Internet Institut ou un Institut Max Planck, l’Institut d’anthropologie évolutionniste.

L’ANR souligne aussi que l’objectif d’intégration recherche – formation doit constituer une originalité de la démarche et, donc que les «Instituts Convergences» devront être porteurs de masters et de formations doctorales dans une optique de type «graduate schools» avec une approche très fortement multidisciplinaire et offrant un couplage efficace de l’enseignement dispensé avec l’aval et la mise en œuvre de dispositifs coopératifs avec le monde socio-économique.

Chaque projet devra réunir une force scientifique représentant une masse critique significative pour le domaine concerné, au moins de l’ordre de 200 ETP au terme de trois ans.

L’objectif est de labelliser 5 à 10 Instituts convergence pour une durée de 10 ans. Le financement sera assuré dans le cadre du PIA 2, d’une part, sous forme de dotation consommable d’autre part, sous la forme de montants versés annuellement, sur la base des revenus d’une dotation non consommable.

L’ANR précise aussi gouvernance et politique de site, dans un passage que les praticiens des regroupements « ESRI » actuels apprécieront à sa juste mesure : un «Institut Convergences» a vocation, dans toute la mesure du possible (sic !) à s’inscrire au croisement des stratégies des établissements d’enseignement supérieur et des organismes nationaux de recherche, et des dynamiques de structuration à l’œuvre sur le site de localisation telles qu’explicitées par le projet stratégique de site et les politiques de spécialisation qu’il met en œuvre.

Cela conduit, afin de simplifier (re-sic !) le paysage institutionnel, à privilégier un portage de la candidature et du projet :

  • soit par l’établissement porteur d’une Initiative d’excellence ou un regroupement au sens de la loi du 22 juillet 2013 disposant de la personnalité morale, dans les cas où le regroupement choisi comprend comme membre fondateur les principaux partenaires du projet ;
  • soit par l’une des institutions partenaires du projet, disposant de la personnalité morale, agissant au nom des autres partenaires.

A vos plumes pour une nouvelle feuille !! …

http://www.agence-nationale-recherche.fr/informations/actualites/detail/ouverture-de-lappel-a-projets-instituts-convergences/

Mais, pour finir par une note d’humour, et en avance de phase sur un prochain article concernant le rapport de Suzanne Berger sur les dispositifs de soutien à l’innovation en France d’où est tirée l’illustration ci-dessous, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette « vision » venant d’Espagne (Centre pour le développement technologique industriel) du programme H2020. Etonnant, non ?

1602 rapport Berger 1

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Une pensée sur “L’appel à projets « Instituts Convergences » est lancé

  1. La convention signée entre l’État et l’ANR sur le nouveau programme des « Instituts Convergences » du PIA 2 fait état d’une enveloppe financière globale maximale de 195 M€ sur dix ans, se répartissant entre 30 M€ de dotation consommable et 165 M€ de dotation non consommable, provenant d’un « redéploiement » des fonds prévus pour les équipex dans le PIA 2 (365 M€). Ils seront engagés en deux vagues, la première en 2016, la seconde en 2017.
    Un jury sera nommé, avec une composition validée par le CGI, sur proposition du comité de pilotage, celui-ci étant présidé par le ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ou son représentant, et comprenant le DGRI, la Dgesip et le DAF.

Laisser un commentaire