Innovation et évolution des territoires

La séance inaugural de l’atelier « Innovation et dynamique des territoires » de l’IHEST a bénéficié d’un débat entre deux parlementaires membres de l’OPECST (Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Techniques), Anne-Yvonne Le Dain, députée de l’Hérault (et ancienne du Cirad), et Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin (et ancien DGESIP).

150113 PH et AYLD

Après avoir affirmé que la politique c’est la gestion des rapports de force, A-Y Le Dain a évoqué le débat parlementaires sur la suppression du millefeuille administratif. Le fait qu’il y ait plus de département que de régions, et donc plus de présidents de conseils généraux que de présidents de conseils régionaux a joué dans le maintien des départements dans la carte administrative française. Selon elle, la montée des métropoles (dont Montpellier Métropole Méditerranée) est positive. Sur le millefeuille, rappelons nous que 52% des communes européennes sont françaises !

Elle a par ailleurs regretté que la finance privée ne prend plus de risques. S’agissant de l’innovation, elle a souligné que c’est la vitesse d’introduction de l’innovation ou de mise sur le marché qui comptait.

150113 PH et MB

Patrick Hetzel s’est félicité du Programme des Investissements d’Avenir (PIA), fondamental et au coeur du réacteur et axé sur des objectifs. S’agissant des politiques publiques, il a regretté qu’on va continuer à davantage parler structures et non projets. Selon lui, les questions d’innovation ne peuvent pas être traitées comme les autres actions de l’Etat. On est dans le softpower. Il faut réunir (lieux, instances) des acteurs capables de dialoguer ensemble, issus des monde de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’entreprise et des services. Il faut stimuler les réseaux.

Il a souligné que l’Alsace a été et est toujours marquée par la construction européenne et regretté que le débat actuel sur les territoires ne soit pas assez marqué par l’Europe.

Défenseur des Satt, il a mis en avant les avancées de la Satt Conectus qui bénéficie aussi d’un réseau d’entreprises avec lesquelles la confiance s’est rapidement établie. (voir aussi http://science-innovation-developpement.com/actualite-des-satt-suite/ )

Gageons que pour la suite de cet atelier, à Lyon dès les 20 et 21 janvier, le contact avec les acteurs de terrain en province sera extrêmement enrichissant.

http://www.ihest.fr/l-institut/interventions-de-l-ihest/devenir-innovateur-de-l-innovation

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *