Innovation et dynamique des territoires

L’innovation est l’un des principaux moteurs de la croissance. L’État ne s’y est pas trompé et les outils nationaux mis en place sont nombreux tels le PIA, les 34 plans, les mesures fiscales (CIR, CII, …). Ces outils complètent les outils européens (H2020, …) et les outils régionaux. Le « local » prend de plus en plus d’importance, pour preuve les Comue, les politiques de site, les SATT, le « manger local », ….. sans oublier les SSS (Smart Specialization Strategy) pour lesquelles l’Europe traite directement avec les régions.

L’IHEST (Institut des Hautes Études pour la Science et la Technologie) a eu l’idée, l’intelligence devrais-je dire, de mettre sur pied une formation destinée à des décideurs à haut potentiel en milieu de carrière sur ces sujets. Cette formation concentrée, « Innovation et dynamique des territoires » s’étend sur 7 jours non contigus, entre janvier et mars, à Paris et en province (Lyon, Bordeaux). Elle conduira les participants, élus locaux, nationaux, entrepreneurs, relais d’opinion, chercheurs… à rencontrer des innovateurs, à découvrir leur parcours, à comprendre les processus d’innovation et à questionner leur gouvernance.

Une formation courte, dense et dynamique pour des regards croisés et directs sur l’innovation en région. http://www.ihest.fr/les-formations/les-ateliers-de-l-ihest/innovation-et-dynamique-des/une-formation-pour-vivre-l

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

2 pensées sur “Innovation et dynamique des territoires

  1. Ce que j’aime dans ton article est qu’il souligne que l’imagination indispensable pour amener l’éclosion de l’innovation se trouve dans les mains des gens de terrain, c’est à dire plus souvent en province qu’à Paris où les acteurs sont davantage des intermédiaires.
    Donc, il est bon d’aller dans les territoires où l’on a la fibre des besoins et des possibilités d’accompagner les projets avec plus de bienveillance, parce que les retombées ont du potentiel local aussi.
    Mais il ne reste pas moins que le développement de l’innovation n’est ni l’affaire d’experts, ni celle des seuls scientifiques. Et cela on a trop tendance à l’oublier en institutionnalisant des processus qui devraient au contraire bénéficier de plus de libertés.
    Finalement, oui à condition de ne pas rebâtir là-bas ce qui n’a pas marché en Ile de France !

Laisser un commentaire