Faire de la France un leader industriel du numérique

Quelle politique industrielle pour l’industrie du numérique ? Répondre à cette question est l’ambition d’un Livre blanc, publié par l’ANRT FutuRIS avec le concours de l’Académie des Technologies. Il présente un ensemble de suggestions qui entendent « faire système ». Les experts sont en effet convaincus que c’est en développant une vision intégrée et systémique des développements technologiques entre eux ainsi que de leurs usages que peut être fondée une politique au service d’une ambition simple : « faire de la France un leader industriel du numérique ».

Pour établir cette vision, quatre évolutions technologiques majeures qui fondent la transformation numérique sont décrites et un scénario global de cette transformation est proposé. De ce scénario sont issus quatre changements structurants pour engager globalement notre pays dans la voie de la transformation numérique. Après avoir rappelé les bouleversements en cours de la chaine de valeur de l’Industrie Informatique et les opportunités qui sont créées, dix recommandations sont proposées pour fonder une politique industrielle du numérique.

Les racines technologiques du changement concerneraient :

  • Des ruptures radicales dans les semi-conducteurs
  • La couverture planétaire unifiée des télécommunications
  • La « programmabilité » généralisée du Web
  • La modélisation au service d’une disponibilité accrue des outils et des données
  • Une recherche intégrative hyper-sollicitée

Dissémination et concentration sont les deux tendances de fond d’évolution des infrastructures numériques.

S’agissant du modèle pour comprendre la transformation numérique, ce Livre blanc propose de considérer la « société numérisée » comme constituée de trois « mondes » en interaction : le monde réel augmenté, le monde des intermédiaires numériques, le monde de la connectivité .

Quatre tendances de fond sont isolées:

  • L’émergence de plateformes intégratives,
  • Vers une informatique prédictive et contributive,
  • L’élaboration de « doublures numériques », l’interopérabilité sémantique,
  • Vers la « cyber-security by design ».

L’Intelligence Artificielle est vue comme facilitatrice de la transformation numérique

S’agissant des éléments de diagnostic sur l’industrie du numérique en France, ce Livre Blanc met en avant le bouleversement de la chaîne de valeur de l’industrie informatique.

Les dix recommandations qu’il formule vise à faire de la France un leader industriel du numérique.

  • Développer une recherche intégrée d’excellence sur l’ensemble de la chaine de valeur du numérique
Mesure 1.1 : Repenser les équilibres existants et les périmètres des diverses sous disciplines de recherche en Informatique et Numérique et mieux les intégrer
Mesure 1.2. : Adapter les méthodes de la recherche au modèle de la transformation Numérique
  • Amplifier le développement des nouveaux circuits économiques
Mesure 2.1. : Des plateformes au service des circuits courts
Mesure 2.2. : Favoriser, par l’ouverture des données publiques, une exploitation démocratique du « capital données » des territoires
  • Contribuer à l’émergence des usages et marchés de l’Informatique prédictive
Mesure 3.1 : Créer un centre d’essais et de formation en Informatique prédictive et contributive par grand domaine sociétal
Mesure 3.2. : L’Etat et les collectivités locales, moteurs exemplaires de l’emploi de l’informatique prédictive et contributive
Mesure 3.3. : Concevoir les approches retenues en France comme des actions européennes
  • Capitaliser sur les initiatives en faveur de l’industrie du futur ou de l’IoT grand public… en soutenant aussi la création de valeur à partir des données et en assurant la cohérence de l’action publique
  • Créer un label de « logiciel sûr » pour garantir la confiance dans les logiciels critiques
  • Faire croître une industrie innovante des logiciels et services de la transformation numérique par la création d’écosystèmes adaptés
  • Maintenir et renforcer la position française et européenne en matière de plateformes matérielles
  • Progresser vers un marché vertueux de la donnée
  • Donner au citoyen les moyens de comprendre, l’armer face à l’évolution des métiers, former les experts
  • Progresser et suivre l’avancement de la transformation numérique
    aux échelles nationale et européenne

<http://www.anrt.asso.fr/sites/default/files/politique-industrielle-numerique_futuris-anrt-web.pdf>

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire