Donner confiance dans les évaluations scientifiques et techniques

En ce début d’année 2017, soyons positifs et agissons pour que science et technique retrouvent leur place dans le progrès humains et que les acteurs sachent redonner confiance dans ces progrès à nos concitoyens.

Cette confiance retrouvée passera notamment par des initiatives de science participative (voir http://science-innovation-developpement.com/pour-de-meilleures-sciences-participatives-en-france/ ), par le respect de règles éthiques (voir http://science-innovation-developpement.com/sciences-citoyennes-avis-du-comite-dethique-du-cnrs/), par un renouveau du dialogue science-société (voir http://science-innovation-developpement.com/pour-un-livre-blanc-sciences-societes/) et par une forte transparence dans ce dialogue.

C’est pourquoi il convient de saluer le développement du club des organismes publics s’engageant pour l’ouverture à la société.

C’est en 2008 que les précurseurs (IRSN (avec l’aide de votre serviteur à l’époque), Afsset (désormais Anses dans l’ère post-Médiator), Ineris, Cemagref (désormais Irstea)) avait signé la charte de l’ouverture à la société qui vient d’être adoptée par deux nouveaux établissements publics, le BRGM et Santé publique France, qui se reconnaissent dans les valeurs partagées et les engagements pris.

charteouverture2

Tous ces organismes ont une mission d’intérêt général commune au service de l’Etat et de la Nation : évaluer les risques dans les domaines de la santé et de l’environnement et les moyens de les réduire, dans une perspective d’aide à la décision. Par la signature de cette charte, ils affirment ou réaffirment leur volonté commune de dialogue avec les acteurs de la société civile dans le cadre de leurs activités d’expertise et/ou de recherche.

Cette charte vise à construire, avec les acteurs de la société, une compréhension partagée des enjeux complexes des situations à risques et des alternatives permettant d’y faire face. Elle contribue à renforcer la qualité des travaux que ces établissements apportent aux décideurs publics, ainsi que la confiance de la société à l’égard des processus de décision.

Pour construire avec la société une compréhension partagée des enjeux complexes des situations à risques et des alternatives permettant d’y faire face, ces organismes s’engagent à :

  • accompagner les acteurs de la société dans l’acquisition des compétences nécessaires à leur implication et prendre en compte leur contribution dans le processus d’évaluation ;
  • mettre en partage les connaissances scientifiques disponibles mais aussi les incertitudes, les ignorances, les questionnements et les controverses ;
  • accroître la transparence de nos travaux en rendant publics dès que possible leur résultat final et les méthodes mises en œuvre pour les obtenir.

Pour réussir cette ouverture, ils s’engagent à poursuivre et amplifier dans leurs institutions la démarche de progrès qui vise à:

  • renforcer la capacité des personnels de nos organismes à dialoguer avec la société, à prendre part à des démarches participatives d’évaluation et à en animer ;
  • identifier les ressources nécessaires à l’implication de la société et les mobiliser en concertation avec les commanditaires de l’expertise ;
  • développer les outils de pilotage internes de la stratégie d’ouverture et rendre compte publiquement des progrès accomplis comme des difficultés rencontrées.

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Communiques_et_dossiers_de_presse/Pages/20161209_charte-etablissements-publics-sante-environnement-ouverture-societe.aspx#.WE7KFqN7RBw

https://www.anses.fr/fr/content/sept-établissements-publics-de-recherche-dexpertise-etou-dévaluation-des-risques-dans-les-0

Et pour finir sur une autre note d’optimisme, dans un contexte français d’inquiétude, remarquons qu’à long terme les grandes tendances positives se confirment comme l’évolution du taux d’extrême pauvreté ou de la mortalité infantile, de l’accès aux vaccins, de l’éducation et de l’ouverture à la démocratie (source : http://mikiane.com/author/michel/ ).

bonne-nouvelle

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire