Des initiatives publiques sur l’ESRI, mais avec quels résultats ?

Dans le dernier classement du Times Higher Education, la Comue PSL se classe à la première place française mais est seulement 72ème … alors que l’ENS Paris seule, sa plus fameuse composante, était 66ème en 2016.

Non les Comue, les fusions, les rapprochements ne suffiront pas à elles seules à nous faire remonter dans les classements, comme le remarque Olivier Rolot dans son blog. N’auraient-elles pas en plus un effet délétère dans l’éco-système ?

N’étant pas sûr que forcer les acteurs avec un schéma qui n’est pas le leur ait beaucoup d’avenir, le président de la République à CentraleSupélec le 25 octobre dernier, a très justement jugé qu’une part de la naïveté était de considérer que les rapprochements pouvaient se faire sans que la gouvernance des universités ait évolué. Emmanuel Macron a donc acté que l’ensemble universitaire de Paris Saclay se compose de deux pôles complémentaires et d’éléments de transversalité profondément structurés. Il a même ajouté que quand il regarde l’excellence qu’il évoquait à l’étranger bien souvent elle repose sur les deux pôles qu’il vient de décrire.

Pour les regroupement, il aurait fallu partir de la définition d’un projet commun. Or, ce sont les structures qui ont prévalu dans la construction initiale. Et qui dit structure, dit chef. Et là, tout a été bloqué. Comme l’avait remarqué la ministre, Frédérique Vidal, à l’assemblée générale de la CDEFI, La seule question à ne jamais poser avant le projet, c’est « qui est le chef ? »…. Elle y a aussi précisé que, désormais, les organismes pourront organiser leur gouvernance strictement comme ils l’entendent, à partir du moment où cette gouvernance porte la stratégie.

Attendons sereinement la décision du jury de l’Idex pour Saclay en décembre prochain, sereinement car, même si Saclay dans son ensemble n’est (ou presque) constitué que de premiers de la classe dans leur domaine, les personnes à la manœuvre sont sensés et intelligentes.

Mais quand est-il par ailleurs des résultats des efforts constants et importants des gouvernements qui se succèdent en matière d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation ? Prenons quelques exemples.

Quelques classements des établissements d’enseignement supérieur

Pour le (trop) célèbre classement de Shanghai, la France place 3 universités dans les 100 premières du classement de Shanghai : l’UPMC est 40ème (39ème en 2016), Paris-Sud est 41ème (49ème en 2016) et l’ENS est 87ème (69ème en 2016). La situation ne s’améliore pas.

Dans le classement des 1 000 meilleures universités mondiales du Times Higher Education, la France place 31 établissements contre 27 l’an passé, dont 6 dans le top 200 : PSL (72ème), Polytechnique (115ème), l’UPMC (123ème), puis Paris-Sud, l’ENS Lyon et Paris-IV.

Toujours pour le Times Higher Education en 2018, l’École polytechnique (82ème) et PSL (99ème) sont les deux représentants français figurant dans le top 100 mondial en ingénierie et technologie, pour lequel 23 français sont présents dans le top 500. En sciences informatiques, se sont 8 institutions françaises qui sont dans le top 300 avec Polytechnique en 70ème position et PSL en 77ème.

Pour le Financial Times et les executive MBA, la France place 11 établissements dans le top 100 avec l’Insead (3ème), HEC  (5ème), ESCP Europe (10ème), puis Kedge, Essec, Neoma, EM Lyon, Edhec, Toulouse business school et ESC Rennes (98e).

Pour The Economist, 6 écoles françaises figurent dans le top 100 des MBA : HEC (15ème), Insead (21ème), Edhec, Audencia, Grenoble École de management, EM Lyon.

Remarquons que ce sont majoritairement les écoles privés (souvent consulaires) avec un fort taux de sélection et aux coûts très importants qui réalisent les meilleurs performances françaises…

Classements sur l’« innovation »

Selon l’édition 2017 de l’Indice mondial de l’innovation publiée conjointement par l’Université Cornell et l’INSEAD et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), la France est 15ème et gagne 2 place par rapport à 2016. Ce sont la Suisse, la Suède, les Pays Bas, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni sont les pays les plus innovants du monde, tandis qu’un groupe de pays comprenant l’Inde, le Kenya et le Viet Nam devancent les autres pays au niveau de développement équivalent.

Pour l’Indicateur de l’innovation 2017, la France se positionne 15ème. Ce sont la Suisse, Singapour et la Belgique qui sont en tête des pays les plus innovants pour ce classement établi par le Fraunhofer Institute for Systems and Innovation Research en coopération avec le Centre pour la recherche économique européenne.

Attractivité de la France

Le nouveau baromètre EY de l’attractivité de la France affiche pour l’année 2016 des résultats particulièrement encourageants en termes d’investissements étrangers. Selon EY, la France monte ainsi à la troisième place du podium de la destination européenne la plus prisée des investisseurs étrangers, derrière le Royaume-Uni, encore numéro 1 avec 1 144 projets, et l’Allemagne avec 1 063 projets. L’année 2016 a été marquée en France par une forte augmentation des implantations et des extensions annoncées par les investisseurs étrangers (+30 %).

Le rapport note que «l’innovation est désormais notre premier avantage compétitif (50 %, +14 points en un an). En conséquence, le nombre de centres de recherche et développement (R & D) en 2016 (51) nous place en position quasi-égale avec l’Allemagne et le Royaume-Uni». Si les investisseurs étrangers plébiscitent la France pour installer leurs centres de R & D, c’est notamment grâce au succès du crédit d’impôt recherche, qui a permis de générer quelque 2 600 emplois.

Paris, capitale européenne de l’innovation

Carlos Moedas, commissaire européen à la Science, la Recherche et l’Innovation, a récemment annoncé que Paris est la capitale européenne de l’innovation 2017, s’étant donné comme mission de devenir une ‘Fabcity’ accueillant le plus grand campus de start-up au monde, encourageant les projets innovants de ses citoyens et entrepreneurs, avec un prix d’un M€ destiné à faire monter en gamme ses activités d’innovation.  Les dix villes finalistes utilisent les idées les plus innovantes pour améliorer la vie et impliquer les citoyens dans la communauté. Les 2 villes dauphines sont Tallinn (Estonie) et Tel Aviv (Israël).

La marque France

L’agence d’évaluation Brand Finance a publié le classement 2017 des 100 marques nationales les plus performantes (source Les Echos). La France se maintient à la 6ème place et la valeur de sa marque (3,1 Md$) gagne 27 % depuis 2016.

La valeur de chaque marque nationale mesurée en billion de dollars est calculée sur un agrégat de différents indicateurs clefs : force du pays dans chaque domaine (biens de consommation, système social, tourisme, gouvernance, investissement…), PIB annuel, coût du capital, taux d’imposition sur les sociétés.

Au global, le classement bouge peu depuis l’année dernière, avec les États-Unis toujours largement en tête (21 Md$) même si la croissance diminue fortement avec les incertitudes de la présidence Trump alors que la marque Chine (10 Md$) continue son impressionnante percée et passe de la 8ème à la 2ème place en à peine dix ans. Sans surprise, les vieux pays d’Europe de l’Ouest et du Nord stagnent ou décroissent légèrement, là où les tigres et dragons asiatiques ainsi que les pays d’Europe du sud mesurent eux des croissances souvent supérieures à 30 %. Le dynamisme économique et la dépense publique tirent les premiers tandis que les politiques de rigueur budgétaire rassurent pour les seconds.

http://orientation.blog.lemonde.fr/2017/09/20/les-ecoles-dingenieurs-a-lheure-des-fusions/

http://www.shanghairanking.com/ARWU2017.html

https://www.timeshighereducation.com/world-university-rankings/2018/world-ranking#!/page/0/length/25/sort_by/rank/sort_order/asc/cols/stats

https://www.timeshighereducation.com/world-university-rankings/2018/subject-ranking/engineering-and-IT#!/page/0/length/-1/sort_by/rank/sort_order/asc/cols/stats

http://rankings.ft.com/businessschoolrankings/executive-mba-ranking-2017

http://www.economist.com/whichmba/full-time-mba-ranking?year=2017&term_node_tid_depth=All

http://www.wipo.int/pressroom/fr/articles/2017/article_0006.html

http://www.innovationsindikator.de/fileadmin/2017/PDF/Innovationsindikator_2017.pdf

http://www.ey.com/fr/fr/newsroom/news-releases/ey-communique-de-presse-les-cartes-en-main-barometre-de-l-attractivite-de-la-france-2017

https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/030677158273-la-marque-france-a-le-vent-en-poupe-2120693.php#xtor=CS1-33

http://brandfinance.com/knowledge-centre/reports/brand-finance-nation-brands-2017/

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire