16 projets sélectionnés lors de la 2ème phase du concours mondial d’innovation

Dans le cadre du dispositifs des 7 ambitions stratégiques pour l’innovation à l’horizon 2030, 16 lauréats ont été sélectionnés dans le cadre de la deuxième phase du concours mondial d’innovation a annoncé Anne Lauvergeon, présidente de la commission « Innovation 2030 ». 70 % des projets sélectionnés sont issus de la première phase de sélection et 25 % des lauréats impliquent des partenaires étrangers. Les 16 lauréats sélectionnés ont la volonté de répondre à un besoin et d’améliorer notre qualité de vie. Les 16 projets sont le fruit d’équipes collaboratives et c’est là aussi une des clés de l’innovation.

Par ailleurs, Anne Lauvergeon a demandé d’associer au jury de sélection des spécialistes de l’éthique pour élaborer des innovations équilibrées pour la sécurité des Français et la protection de leur liberté individuelle …

Elle a aussi formulé deux propositions au nom de la commission : transformer l’ambition stratégique numéro 2 ‘recyclage des matières’ en ‘tri et recyclage des matières’ (ce qui explique qu’aucun projet de cette « ambition 2 » n’ai été sélectionné) et créer une huitième ambition stratégique dédiée à ‘la sécurité collective et protection contre les attaques malveillantes’. La France a subi des attaques et nous observons un accroissement des menaces. Notre pays est riche en entreprises de ce secteur.

Au delà de la création de cette huit!, François Hollande a pour sa part annoncé que le prochain concours mondial d’innovation sera lancé le 2 septembre avec le numérique comme élément majeur. Il a rappelé, une fois de plus, que l’innovation est au cœur de la stratégie du gouvernement. Il n’y a pas de croissance sans innovation et ce principe est désormais inscrit dans la loi… Concours d’innovation, PIA etc. : nous voulons mettre la France dans les meilleures conditions pour l’innovation. En outre, nous disposons du meilleur outil au monde pour favoriser l’innovation à travers le crédit impôt recherche.

Innovation 2030

Les 16 projets sélectionnés sont les suivants.

Ambition 1 : Stockage de l’énergie :

  • I-TEN : Créé en 2011, l’objectif du projet « I-TEN » est le développement d’un nouveau procédé de fabrication permettant la réalisation de microbatteries en couches minces. Le marché des microbatteries est naissant et en phase de croissance exponentielle. Son potentiel à horizon 2017 est estimé à 2Md$ (1,83 Md€) ;
  • ERGOSUP développe une technologie innovante et brevetée de stockage et de conversion d’électricité en hydrogène, qui s’appuie sur l’électrochimie du zinc.

Ambition 3 : Valorisation des richesses marines :

  • Technip : Le projet « Fonasurf » vise à concevoir un système complet pour l’exploitation minière en eaux profondes ;
  • Porté par Adionics, le projet « IMPULSE’AO » a pour ambition de démocratiser le dessalement de l’eau, en apportant une solution de rupture basée sur l’extraction de sels de l’eau par voie liquide, ce qui permettra de diviser par deux les coûts du dessalement d’eau de mer et d’apporter une solution économe et sélective au traitement des eaux de fortes salinités (saumures).

Ambition 4 : Protéines végétales et chimie du végétal :

  • Porté par l’entreprise Avril, le projet « AVALON » contribuera à développer la valeur et les volumes des productions oléo-protéagineuses métropolitaines, par une diversification et un enrichissement de l’offre de protéines végétales établie d’après les besoins des marchés utilisateurs ;
  • Ynsect : le projet utilise les insectes pour convertir la biomasse et transformer ces insectes en composants d’intérêt pour les secteurs de la nutrition et de la chimie verte ;
  • Tereos : Le projet « G EN VIE » (Goût et équilibre nutritionnel pour une nouvelle viande végétale) contribue à mettre au point des analogues de viande à base de protéines de blé et d’ingrédients complémentaires afin d’atteindre un profil nutritionnel et organoleptique de haute qualité à coûts modérés.

Ambition 5 : Médecine individualisée :

  • OsseoMatrix : l’entreprise conçoit et produit des implants biocéramiques sur mesure pour compenser les pertes osseuses cranio-maxillo-faciales, dentaires et orthopédiques ;
  • PicoSeq : jeune entreprise de biotechnologie basée à Paris qui développe des technologies pour l’analyse génétique et épigénétique de l’ADN et de l’ARN ;
  • Généthon : L’objectif du programme « IGT » vise à mettre en place un procédé générique de production de vecteurs de thérapie génique lentiviraux en conditions industrialisables.

Ambition 6 : Silver économie :

  • H4D est une société française innovante spécialisée dans la conception et la fabrication de solutions de télémédecine ;
  • PlugMed développe des connecteurs ostéo-intégrés transférant des fluides ou de l’électricité à travers la peau de façon sûre.

Ambition 7 : big data :

  • Data Publica est un « des acteurs historiques de l’open data et du big data en France ». Depuis 2014, elle s’est focalisée sur le produit C-Radar qui « aide les directions marketing et vente des entreprises B2B à réfléchir et à agir » ;
  • Mac-Loyd : l’objectif du programme de recherche est la mise au point d’une solution big data pour le sport professionnel. Cette solution est basée sur une récupération de données grâce à des capteurs innovants portés par les joueurs, des algorithmes de machine learning et un traitement massif de la donnée et sa restitution ;
  • Multiposting : première solution de multidiffusion d’annonces d’emploi et de stages sur internet ;
  • Snips développe les algorithmes d’intelligence artificielle ayant pour but de faire disparaître la technologie en permettant à n’importe quel objet connecté de comprendre et réagir au contexte de son utilisateur.

http://www.elysee.fr/assets/Uploads/Telecharger-le-dossier-de-presse-Reception-en-lhonneur-des-laureats-du-CMI.pdf

Voir aussi http://science-innovation-developpement.com/quel-bilan-innovation-de-valls-1/ 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Mettez-le en favori avec son permalien.

2 pensées sur “16 projets sélectionnés lors de la 2ème phase du concours mondial d’innovation

  1. Il s’agit effectivement d’ambitieux projets industriels de première ampleur, et dont, j’espère, la France et L’Europe saura profitez.
    Un petit clin d’œil a l’ambition 4, avec les projets « Ynsect » pour des composants nutritionnel a base d’insectes, et le projet Tereos destines a produire des analogues de viande a partir de protéines de blé et « d’autre composants nutritionnel » …
    Cela me rappelle un vieux film ou la population se nourrissait de « soleil rouge » et de « soleil vert ».

Laisser un commentaire